Image default
Jardin

Les principes de bases de la taille des chênes

Les chênes, ces arbres massifs, s’élèvent jusqu’à parfois 35 mètres de hauteur. Classés à fort développement, les chênes accompagnent les maisons et les propriétés pour les ornementer, mais aussi pour servir de feu de bois en cheminée. Cette espèce d’arbre doit être bien suivie depuis sa première croissance. Les propriétaires savent qu’ils nécessitent un élagage régulier. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur la taille des chênes.

Diverses sortes d’options pour tailler un chêne

La longévité du chêne est connue, il peut atteindre 500 ans. Cela témoigne de sa grande robustesse, par rapport aux autres plantes, face aux temps et aux intempéries du climat. Toutefois, les élagueurs ont appris que cette plante faiblit quand même lorsque l’on touche à leur environnement naturel et leur structure. Ces faits nous indiquent alors que l’élagage d’un chêne et surtout d’un vieux chêne est assez délicat. Or, la taille des chênes nécessite toujours l’intervention d’un professionnel comme cet élagueur dans le 59 afin d’avoir un meilleur résultat.

La conduite libre

C’est la première option qui s’ouvre aux élagueurs lorsque ceux-ci se doivent tailler un chêne. Elle est plutôt libérale, et elle permet à la plante de mieux se développer sans être réellement contrôlé dans sa structure.

La conduite semi-libre

La deuxième option est centrée sur le houppier, l’élagueur taille de façon à dégager le pied de l’arbre. Ainsi, celui-ci peut s’étendre.

L’arbre en têtard et le taillis

Classées ensemble, elles sont dirigées selon la fonction choisie par le propriétaire. Le but étant de produire du petit bois, ces deux types de taille sont donc des tailles pratiqués dans les campagnes bocagères et dans les zones où l’on retrouve encore des forêts mixtes. Le petit bois servira à des fins plus ménagères.

Entretenir un chêne : comment faire ?

La première chose à tirer de notre première explication est la suivante : il faut décider de la structure et de la fonction principale d’un chêne pour mieux l’aider à s’épanouir en ce sens. Rappelons que la taille à l’âge adulte représente trop de contraintes.

Mais la taille est quand même facilitée, car même au-delà d’un diamètre de 10 cm, vous pourrez toujours tailler les branches de votre chêne. Cette particularité est due à sa robustesse.

Le tronc du chêne est aussi insensible à la pourriture, ce qui épargnera l’élagueur de l’obligation de dégager le houppier.

La seule chose à laquelle vous devriez vraiment penser est la direction de votre chêne. Cette conduite déterminera la santé et la résistance de votre arbre.

Deux options de conduite sont envisageables : le port libre et semi-libre et le chêne en têtard.

Le port libre et le port semi-libre

La taille à effectuer doit être douce et impérativement se faire à la période de croissance de l’arbre. À ce moment, le chêne est encore en forme de pyramide et la flèche est encore juvénile. Lorsque la cime se présente en forme arrondie, vous pourriez commencer à contacter votre élagueur.

Le chêne en têtard

Elle nécessite aussi un chêne en croissance pour une taille réussie. L’idée populaire se trompe, il n’est nullement avantageux de pratiquer la taille sur un chêne adulte ou en éliminant les charpentières. Vous risqueriez de tuer votre plante.

Cette taille doit se faire tous les 3 à 6 ans à la croissance de la plante. La taille des branches est effectuée au ras des bourrelets cicatriciels.

Vous êtes aujourd’hui informé, mais nous vous conseillons de ne faire confiance qu’aux élagueurs professionnels pour tailler vos chênes, pour structurer ou étêter vos chênes.

La taille de chêne, une mission à confier à un professionnel

Que ce soit pour des raisons de sécurité ou des raisons techniques, il est toujours conseillé de confier la taille d’un chêne à un professionnel. Optez donc pour un artisan implanté dans votre ville.

 

Related posts

Comment traiter un arbre malade ?

Tamby

2 questions pertinentes concernant les lampes de croissance

Irene