Image default
Business

Eviter efficacement les clients mauvais payeurs

Un client est généralement qualifié de mauvais payeur lorsqu’il se comporte de façon douteuse, au moment du paiement de son créancier. Cela peut être dû au fait qu’il rencontre des difficultés financières ou qu’il est réellement de mauvaise foi et refuse tout simplement de payer sa dette. En tant qu’entrepreneur, vous avez déjà certainement fait face à ce genre de situation. En tout cas, il est nécessaire de régler le problème, en suivant des étapes bien précises. Mais pour ne pas être obligé d’avoir recours à ces démarches-là, il existe des façons d’éviter efficacement les mauvais payeurs.

Observez le profil de votre futur prospect

Afin d’éviter toute situation désagréable, commencez d’abord par voir à qui vous avez affaire. Renseignez-vous par exemple à propos des conditions de travail du client ainsi que son train de vie. Cela vous permettra d’avoir une idée sur son sérieux et de vous épargner des déconvenues éventuelles. Méfiez-vous ou fuyez immédiatement, si vous remarquez que votre client n’a pas les mêmes priorités financières que vous. En effet, il préférera probablement par exemple son train de vie majestueux, plutôt que de régler ses dettes.

Par ailleurs, n’hésitez pas à effectuer des recherches sur sa santé financière. Vous avez notamment deux moyens de le faire :

  • Procurez-vous les coordonnées bancaires du client en question et transmettez-les à votre banquier. Ce dernier se chargera d’interroger la banque de votre futur client et vous confirmera s’il est solvable ou non. La réponse sera évidemment fiable, d’autant plus qu’il est tout à fait dans vos droits d’adopter cette technique. Elle a même la vertu d’être gratuite, donc pourquoi vous en priver ?
  • L’autre solution consiste à consulter les banques de données financières pour vous indiquer si vous pouvez ou non accorder un certain montant de créance à untel. Si la somme est quatre ou cinq fois plus élevée, une analyse de l’historique du client pourrait être réalisée. Sans oublier l’étude de sa carte d’identité ainsi que de son niveau d’endettement.

Interprétez les changements de comportement de votre client

Des signes peuvent effectivement apparaître et doivent susciter votre attention. Le client pourrait soudainement modifier l’adresse du siège social de son entreprise ou sa domiciliation bancaire. Ses commandes pourraient également varier en volume, de façon très brusque. Demandez-vous alorssi le client traverse des difficultés financières, s’il est toujours solvable ou à cours de liquidité. Pour ce faire, vous pouvez essayer de contacter ses autres fournisseurs, afin de savoir s’ils sont dans la même situation que vous avec le client en question. Si ce dernier vous promet un chèque en échange, laisse tomber l’engagement ou vous garantit d’effectuer une commande importante en vous offrant un acompte, vous devrez prendre des précautions.

Prévenir au lieu de guérir

Pour éviter tous types de mésaventures, vous devez vous renseigner en amont par rapport au processus de contrôle appliqué chez votre clientèle. N’oubliez pas non plus de faire figurer sur chacune de vos factures les éléments nécessaires tels que l’adresse de facturation et celle du client ou du service qui se charge du règlement. Rappelez également les conditions ainsi que les obligations légales concernant les délais de paiement.

Si malgré toutes ces précautions, le client ne vous paie toujours pas, dénoncez-le sur https://www.les-mauvais-payeurs.com/ ou saisissez un médiateur des entreprises pour maintenir votre relation commerciale. Vous pouvez aussi saisir le tribunal de commerce, mais c’est plus long. Votre dû sera récupéré avec l’aide d’un huissier, mais votre client sera perdu.

Related posts

L’importance de la sécurité au travail

Irene

Qu’est-ce qu’une holding

Journal

Comment se faire de l’argent avec les sondages rémunérés ?

Irene

Le profil d’un bon expert comptable en Belgique

Irene

L’enregistreur à ultrasons, un matériel de choix pour l’étude des animaux dans leur milieu naturel

Claude

Banque en ligne : quels avantages et inconvénients ?

Irene